Collégiale Saint-Jean-l’Évangéliste

Fondée par Notger, le premier prince-évêque, à la fin du
premier millénaire, la collégiale Saint-Jean-l’Évangéliste
rappelle, par son plan, la chapelle palatine d’Aix-la-Chapelle.
Elle connut de nombreuse transformations comme l’évoquent
les maquettes visibles à l’intérieur de l’église. Au xviiie siècle,
son état était tel qu’il nécessita la reconstruction de la rotonde
et du choeur selon les plans de l’architecte Pisoni, qui réalisa
également la cathédrale de Namur. La tour, édifiée au xie siècle
et surmontée par une flèche ajoutée à la fin du Moyen Âge,
et le cloître, dont les parties les plus anciennes datent du xvie
siècle, subirent également des modifications durant ce siècle.
Supprimée à la Révolution, la collégiale fut convertie en église
paroissiale après le Concordat. En 1803, alors que Napoléon
observait la ville depuis le Mont-Saint-Martin, il aurait qualifié
le bâtiment de chameau bossu. Depuis cette époque l’église
n’a plus subi de modifications majeures, si ce n’est la réfection
du cloître au xixe siècle.

Place Xavier-Neujean 32, 4000 LIEGE

Plus d’informations sur :
http://www.upsl.be/communautes/paroissiales/saint-jean/